Général

Les habitants d'un immeuble à Marseille craignent l'effondrement de l'escalier

C'est dans un immeuble de trois étages que les habitants ont peur que l'escalier puisse s'effondrer. Ce bâtiment, implanté rue de Village, dans la ville de Marseille, est délabré, avec de nombreuses fissures et parties de murs qui tombent au sol. Mais existe-t-il une réglementation en matière de construction pour les escaliers ?

Un escalier risque de s'effondre à Marseille

Pour sécuriser les habitants de cet immeuble, l'escalier est soutenu par des étais installés courant du mois de juillet. L'effondrement de l'immeuble est un risque pour les habitants : ils vivent dans la peur et ne veulent pas vivre une tragédie. 

Ce bâtiment présente des morceaux du mur qui tombent au sol et de nombreuses fissures sont apparentes. Encore plus inquiétant, l'escalier menace de s'effondrer. Les locataires demandent donc au syndic de copropriété de faire le nécessaire afin de sécuriser le bâtiment. 

La mairie a inscrit l'immeuble en péril simple, sans évacuation. Mais lors de l'étude de la construction d'un escalier, existe-t-il une réglementation permettant de ne pas faire n'importe quoi ? Découvrez toutes les normes pour vos escaliers.

La réglementation dans la construction des escaliers préfabriqués

Les réglementations et les normes qui traitent des constructions d'escaliers préfabriqués, qu'ils soient publics ou privés, sont multiples. La réglementation et les exigences ne seront pas les mêmes en fonction du type de bâtiment dans lequel sera installé l'escalier. 

En effet, que ce soit pour une maison individuelle, un établissement commercial, une industrie, des bureaux, pour un Établissement Recevant du Public (ERP) ou une Installation Ouverte au Public (IOP), les contraintes de construction ne seront pas les mêmes. La forme de l'escalier sera également à prendre en compte dans l'étude : il existe l'escalier simple (de forme droite), l'escalier hélicoïdal ou balancé, l'escalier de cage carrée ou ronde... Autant de techniques différentes qui nécessitent une réglementation adaptée. 

Lors de l'étude d'un escalier préfabriqué, il faut prendre en compte de multiples dimensions, telles que la ligne de foulée, le giron, la hauteur de marche, la largeur entre les mains courantes et la hauteur d'échappée. 

Par exemple, pour garantir la sécurité des personnes qui emprunteront l'escalier d'un ERP, il faut veiller à équiper l'escalier de contraste visuel et tactile permettant d'identifier les marches et la présence de l'escalier. Ainsi chaque nez de marche doit être contrasté par rapport au reste de la marche. Cette démarcation doit être faite sur 3 cm en horizontal, avec un débord de 1 cm par rapport à la contremarche.

Articles populaires