Rénovation & Décoration

Insonorisation d’une pièce : quelle méthode choisir ?

Il n’y a rien de plus agréable, après une longue journée de travail, que de se reposer chez soi confortablement ! Mais parfois, les bruits extérieurs viennent gâcher cet instant. Comment donc remédier efficacement aux nuisances sonores ? Il existe différents moyens d'atténuer le bruit. Découvrez ci-dessous certaines méthodes d’insonorisation qui vous offriront désormais l’occasion de profiter du calme chez vous.

Isolation phonique du plancher

Il est possible de diminuer les bruits d’impact ainsi que les bruits aériens de diverses façons, plus ou moins aisées. Si votre plancher présente des cavités, vous pouvez par exemple les remplir de cellulose soufflée. Cela évitera aux nuisances sonores de s’infiltrer. La pose d’un isolant mince ou d’une sous-couche acoustique sous le plancher d’une pièce peut en outre s’avérer efficace.

Mais pour une isolation optimale de votre plancher contre les bruits d’impact, vous devez incontestablement opérer à une désolidarisation du plancher. Dans tous les cas, quel que soit le type de bruit qui vous incommode dans votre habitation, n’hésitez pas à solliciter les services d’un spécialiste en acoustique des bâtiments pour établir un diagnostic acoustique. Ce dernier saura vous proposer la solution d’insonorisation adaptée à vos besoins. De plus, il vous prodiguera des conseils judicieux sur les dispositifs d’insonorisation à installer. Ce, afin de vous aider à retrouver la tranquillité et le silence qui vous sont chers.

Insonorisation des murs et plafonds : installation d’isolants acoustiques

Pour l’insonorisation des murs, plusieurs sortes d’isolants acoustiques peuvent être utilisées. Généralement intégrée entre des murs mitoyens, la laine isolante est également employée entre les pièces d’un logement. Ce, afin de ne pas entendre le bruit provenant d’une des pièces. Les matelas en fibre de verre ou en fibre de roche sont d’excellentes alternatives à la laine acoustique.

Les barres résilientes assurent par ailleurs l’absorption des vibrations. Elles servent usuellement à isoler le plafond. Ces barrages permettent d’isoler les éléments et d’empêcher les vibrations. Si vous avez l’âme d’un bricoleur, il vous sera assez simple de les mettre en place.

Dans le cas où vous avez un plafond à nu, libre à vous d’y adjoindre des panneaux acoustiques ou de la laine isolante. Quant à la membrane acoustique, sa fonction est d’amoindrir la propagation des bruits d’impact. La membrane acoustique se décline sous de nombreuses matières : mousse alvéolée, fibre de coton, polyéthylène, caoutchouc… Ne la choisissez ni trop mince ni trop dense.

Insonorisation d’une chambre : des solutions décoratives

Enfin, afin d’améliorer l’insonorisation d’une chambre, certaines astuces décoratives peuvent être adoptées. Que diriez-vous donc de poser une grande moquette ou un tapis sur votre plancher ? Cela vous aidera amplement à baisser le niveau des bruits d’impact et à stopper les bruits de réverbération. Ainsi, en plus de vous isoler du bruit, la moquette protègera votre sol et enjolivera votre intérieur !

D’une autre part, vous pouvez opter pour des rideaux épais, particulièrement efficaces en matière d’isolation acoustique. Vous pouvez bien sûr en placer devant vos fenêtres, de même que devant vos portes. Vous pouvez même disposer un rideau bien épais entre deux pièces, afin de les isoler et de les insonoriser. Pour finir, pensez aussi placer votre mobilier de manière astucieuse. En répartissant correctement vos meubles dans une pièce, cela limitera grandement les échos ainsi que les bruits de réverbération.

Articles populaires